L'option préférentielle pour les pauvres

Sarepta, une initiative pour vivre en CVX l’option préférentielle pour les pauvres …

… avec des compagnons prêts à nous rejoindre sur cette initiative.


Nous sommes 3 membres (1 couple et 1 femme) désireux de vivre en CVX dans l’esprit communautaire et apostolique en proximité géographique avec des personnes en situation d’exclusion : migrants, SDF, travailleurs isolés. Cette initiative serait menée en partenariat avec des associations caritatives expertes dans l’accompagnement de ces personnes en situation de précarité.

Il s’agirait d’habiter dans un même immeuble ou dans le même quartier. Il y aurait à la fois des temps avec ces personnes exclues et des temps communautaires (temps de prières et de relectures en commun). Cet engagement serait d’un an renouvelable.

Notre objectif est d’atteindre le nombre de 6 ou 8 personnes pour démarrer courant 2015 ; nous recherchons encore 3 à 5 membres de CVX motivées par ce projet, que nous avons appelé Sarepta.


Pourquoi Sarepta ?

Sarepta est le lieu où vécu Elie, le prophète, chez une veuve sans ressource (1 R 17, 8-24). Dans la Bible, la veuve et l’orphelin sont les pauvres des pauvres.

En 2006, le père Kolvenbach, au congrès de Lourdes, nous a appelés à être une Communauté prophétique.

Désirer vivre de façon communautaire avec des exclus fait écho à l’appel entendu par Elie : « va à Sarepta ».


Qui sommes-nous ?

            

Marie-Agnès : en CVX depuis 1992, j’ai été en équipe service régionale, puis j’ai participé à l’équipe service formation ; dans les équipes services, j’ai appris à prendre des décisions communautairement.

J’ai eu l’occasion de travailler la théologie de Gustavo Gutiérrez durant de nombreuses années et une phrase a creusé en moi un désir : « s’engager avec les pauvres signifie entrer dans cet univers, habiter en lui, le prendre non pas comme un lieu de travail, mais comme un lieur de résidence » ; mais seule, je ne me sentais pas capable de faire le pas ; j’espérais des compagnons pour le vivre.

Françoise et Gérard : en CVX depuis 1996, nous y avons été appelés à divers services, lieux de découverte de la dimension communautaire et des richesses du travail dans l’esprit communautaire.

Au sein du Secours Catholique où nous avons eu plusieurs engagements avec les grands exclus, nos peurs et préjugés sont tombés. Vivre ensemble avec nos différences est  possible chaque fois que l’Amour est premier ; cela ne s’apprend pas dans les livres, des ‘‘aînés’’ nous ont montré le chemin.

Nous avons aussi goûté la richesse réciproque de ce ‘‘être ensemble’’. Mais pour vivre des relations qui transforment, il faut durer et ceci n’est possible qu’au cœur d’une communauté de service. Alors, nous nous sommes tournés naturellement vers la CVX, elle qui nous a appris à servir et vivre de façon communautaire.


Qu’est-ce que vivre et servir de façon communautaire ?

· C’est prendre les décisions, petites ou grandes, ensemble, à la lumière de la Parole après délibération communautaire et s’y tenir en prenant chacun sa part.

· C’est relire ensemble les fruits de l’action et ensemble en tirer profit.

· C’est croire que le Seigneur agit avec nous : « Ainsi fie toi à Dieu comme si le succès des choses dépendait tout entier de toi, et en rien de Dieu. Alors pourtant, mets-y tout ton labeur comme si Dieu seul allait tout faire, toi rien.  » (Hevenesi, s.j.)

· Ensemble, être une communauté de service


Avec quel public souhaitons-nous cheminer ?

Nous réfléchirons ensemble avec quelle typologie de pauvreté  nous nous sentons capables de vivre, par exemple :

-  Des migrants en attente de régularisation,

-  Des déboutés du droit d’asile dans un accompagnement dans l’aide au retour,

-  Des personnes pauvres, hommes, femmes, en rupture familiale,

-  Des SDF mis au chaud pour un dépannage de quelques nuits, ou un hébergement dans la durée,

-  Des travailleurs seuls en mettant à leur disposition une chambre, une cuisine commune,

-  Une présence dans une maison d’accueil existante,

-  …

Etudier en parallèle des partenariats, avec par exemple :

-  Le Secours Catholique, la Cimade, Magdala (à Lille), Habitat & Humanisme, Aux captifs la libération (à Paris), etc.

-  Un diocèse ou une congrégation religieuse soucieuse d’un vivre ensemble,

-  Des bailleurs sociaux.

-  …


Pourquoi ce projet d’un vivre ensemble en proximité avec des exclus ?

· Mieux vivre la relation de proximité dans une dimension fraternelle, dans la gratuité et la réciprocité pour se laisser travailler par leur présence parmi nous.

· Expérimenter la responsabilité partagée auprès de personnes pauvres et en mesurer les fruits en relisant régulièrement ce qui se joue pour chacun et pour le groupe.

· Mieux saisir où est Dieu dans l’humanité blessée.

· En ayant  un grand souci d’unité, être petit signe dans la Communauté d’un "vivre l’option préférentielle pour les pauvres".

             


Où se vivra ce projet ?

· A Paris, petite ou grande couronne, ailleurs en France.

· Dans des logements séparés (chacun chez soi) en proximité les uns des autres, sur une ou plusieurs maisons.


Qui cherchons-nous ?

· Des compagnons CVX qui choisiront de vivre ce service pour un an renouvelable :

-  qui ont eu une expérience concrète de proximité avec les personnes socialement exclues.

-  qui désirent expérimenter et se laisser façonner dans un "vivre ensemble" de façon communautaire, en utilisant  les "outils" ignatiens.

· Temporairement avec d’autres compagnons qui désireraient vivre la même chose, tout particulièrement pour un expériment.


Comment tenir dans la durée ?

Un service qui sera spirituel ou qui ne sera pas, qui nécessite d’être solide, structuré et  bien accompagné.

Ensemble :

-  Discerner ensemble à quoi le Seigneur nous invite et nous appelle,

-  Choisir ensemble les visées concrètes (personnes accueillies, type de relations avec elles, mode de vie communautaire, partenariats, …),

-  Relire ensemble les orientations et les actions menées,

-  Se laisser façonner ensemble par la Parole, la prière.

Personnellement :

- Dans la prière, chacun vérifie que la décision du groupe lui est adressée personnellement,

- Chacun est fidèle à la prière personnelle et a le souci d’être accompagné.

            


Contact ?

Françoise et Gérard Cautain - 126 Avenue Gambetta, 75020 Paris - Téléphone : 01 40 31 54 35  

Marie-Agnès Bourdeau - 51 rue Dareau,  75014 Paris - Téléphone : 01 43 22 78 25

 Adresse mail : sarepta@orange.fr